« Je n’ai pas le temps ! » Et encore moins de te parler ! Ho ! Dit Donc ! Respect, la môme ! C’est qui Raoul ? Quand 95 kilos te parlent, tes 40 kilos écoutent ! Je ne suis pas venu pour beurrer les sandwichs, ma grande ! Bon ! Rugueuse, la minaude, mais talentueuse ! Black Gray Ink, artiste sérigraphe, redéfini l’iconographie de grand-père ! On rêve de ses saintes épinglées dans toutes nos églises.

Après cinq ans de créations solitaire, on la remercie de venir nous présenter ses œuvres, à la galerie Monod, Paris 15ème. Cinq ans, c’est long, sacrément long, jeux de mots faciles mais de circonstance. Le sacrée justement, c’est la première impression qui nous absorbe en regardant ses sérigraphies : paix, sérénité, harmonie, sont les premières émotions que l’on ressent. Bizarre, elles sont belles, mais ce n’est pas important !

les visages rassurent, elles agissent comme des attrapes-rêvent, elles nous apaisent. L’utilisation des dentelles, peut-être ? Un souvenir d’enfance toujours présent, une sensation ancrée en nous du divin ? Étonnantes compositions et symbolisme, sacrée et modernité, réinventer le portrait au féminin, redéfinir le mythique, dématérialiser les allégories, le tout sans tomber dans le mauvais genre, faut du doigté, comme dit ma tantine ! On attend avec impatiente le prochain travail ! Pour l’instant, ranimer vos croyances en regardant ses femmes !!

black gray ink sur le net:

http://www.blackgrayink.com/

https://www.facebook.com/blackgrayink/
https://www.instagram.com/blackgrayink/

0 Commentaires

Laisser une réponse

©2019 WOLFPOUND.COM

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account